Les vacances avec les gosses : bonheur ou galère ?

Publié par Nadia le

Je n’ai pas honte de le dire, les vacances d’été avec les enfants, ce n’est pas « les-vacances-de-la-mort-qui-tuent ». Alors bien sûuuuur, je pourrais vous dire que c’est gééééénial de profiter de ces moments de partage autour d’une partie de Uno et d’un déjeuner au Mac Do.

Petite fille qui pleure très fort

Sauf que le Uno tourne toujours au fiasco à cause du fait que chacun a ses propres règles ! (En vrai, on a le droit ou pas de la poser la carte similaire même si c’est pas à nous de jouer ??? Je suis preneuse de vos réponses car ça sauverait ma famille). Et puis, y en a toujours un qui triche, ou qui a oublié de dire ‘Uno’ et qui pleure si on dit ‘contre uno’ … La joie quoi !

Il est où le repos ? Il est où ? Il est oùùùùùù ? Pas chez moi en tout cas.

Donc j’en arrive à dire que les vacances avec les gosses c’est fatigant, c’est de la garderie où il faut innover, trouver des activités. Tout ça sans tes affaires du quotidien, et en gardant les tâches ménagères de bouffe, lessive et ménage. Le bonheur !

Alors bien sûr quand on a les sous on part en All Inclusive et on les fourre au mini club toute la journée pour les sociabiliser (= s’en débarrasser). Mais nous, ça fait quelques années que le budget est restreint et que le club s’est transformé en plan débrouille.

1/ Pourquoi les vacances à deux c’est trop bien mieux ?

C’est pas français, je sais mais je fais ce que je veux 🙂

A/ Parce qu’on peut faire la grasse matinée

Mais pourquoi on ne se rend pas compte de cette chance tant qu’on n’a pas d’enfants ? On trouve ça ‘nor-mal’ quoi ! Avant je mettais mon réveil à 12h30, j’avais l’impression d’avoir assuré, je me faisais un brunch en pyj et je comatais jusqu’au soir. Maintenant, quand j’arrive à tirer jusqu’à 8h30 un dimanche matin j’ai l’impression d’avoir hiberné tout l’hiver.

B/ Parce qu’on fait ce qu’on veut quand on veut !

Pardon, je recommence : parce qu’on fait rien du tout quand on veut ! RIEN DU TOUT ! Le néant intersidéral. Tiens, pourquoi je ne resterais pas 10 minutes allongée sur mon lit à regarder au plafond la trace de moustique écrasé qui a sauvé ma nuit ?! Je PEUX le faire.

Tiens, j’ai envie de sortir à poil de ma douche et me balader les miches à l’air ! Ben je PEUX le faire (en vrai j’en ai pas forcément envie mais si je voulais … ce serait possible !).

Oh que j’aimerais pouvoir me plonger dans un livre en plein après-midi, à la plage ou à la campagne, et lire plus de 4 lignes. Soyons fous, peut-être même 4 pages de suite ! Ou 40 ? Bon j’arrête, je me fais du mal.

C/ Parce qu’on peut retrouver une vie sexuelle !

des amoureux qui s'embrassent

Elle a une belle bague la dame … il est gentil son chéri.

Youpiiiii ! Ben oui, les couples avec enfants c’est quand même pas la fête du slip. J’ai recueilli quelques infos de ci de là (elle est mignonne cette expression non?), je ne connais pas beaucoup de parents qui se font les 50 nuances de Grey dans le lit ! Entre la fatigue incommensurable, une demande de verre d’eau, un lâcher de tototte, ou un « je peux dormir avec vous », c’est pas évident d’avoir la pêche. Mais bien sûr ma chérie, viens dormir avec nous, il faut juste que je détache Maman des barreaux et que je range les menottes en moumoutte ! Tu parles …

D’ailleurs le livre ’50 nuances de Grey’, je n’ai même pas eu le temps de le lire alors … je risque pas de me faire fouetter de sitôt (si tant est que j’en aurais eu envie, mais ceci n’est pas le sujet). Et en plus, mon lit n’a pas de barreaux. A la rigueur, il faudrait que je fasse des travaux pour pouv… Pardon, je m’égare.

2/ Les vacances entre potes c’est trop bien aussi !

On refait le monde, on s’engueule, on picole, on vomit, on fume des joints ! Comment c’est trop bien ! Oui, en fait, comme quand on était jeunes quoi.

une bande de copines qui rigole

Entre filles c’est trop bien !

Sauf que la gueule de bois passe beaucoup moins bien à 40 ans qu’à 20 …et que la nuit blanche à parler de l’existence de Dieu (ou pas) ben je mettrais 3 jours à m’en remettre à coup de siestes et de dodos à 20h30.

Sauf que mon estomac et mon organisme sont assez fragiles, j’ai la digestion difficile donc je ne fais pas trop d’excès. Même sur les cahuètes je peux pas forcer alors de là à imaginer un joint ou de l’alcool … Même pas en rêve !

Et puis, j’ai BIEN profité de ma jeunesse quand même. Le monde je l’ai refait en long, en large et en travers, et je n’ai pas réussi à le changer. J’ai juste réussi à l’accepter. Et c’est déjà pas mal.

Les soirées interminables à papoter avec les potes bourrés, à tenir les cheveux aux copines et à me prendre pour la reine du Queen (la boîte de nuit), je les ai eues aussi. Alors je n’ai pas de regrets.

Et maintenant que toutes mes amies -ou presque- sont casées avec des gosses, quand j’arrive à les voir ben … on parle justement de nos gosses ! Et du boulot 🙁 Et des potins. Et un peu de nos mecs, oui c’est vrai. Desperate housewives en puissance. Le fric en moins, la vraie vie en plus.

3/ Bon ok les vacances avec les enfants c’est bien quand même

la famille canard trop mignonne

La famille parfaite, bien en rang : coin coin !

Allez, c’est bonnnn, je le concède. On fait des photos, on leur apprend à faire pipi au pot (c’est à dire dans la culotte la plupart du temps). On leur apprend à faire du vélo, des grimaces, et des gâteaux avec des bouts de coquille d’œuf dedans. Et puis, on les a voulues nos petites crottes chéries. Ils ne sont pas tombés du ciel quand même. J’ai eu mon premier à 37 ans, alors oui, j’ai bien profité de la vie ! Même les gosses rapportés on se met à les aimer c’est pour dire … Je peux bien faire un petit effort sur les vacances …

Cette année c’était vacances au gîte à côté de chez Mamie Papi en Auvergne. Je l’ai fait l’effort non ? 3 gosses de 17, 10, et 2 ans et un dans le bidon ! Et mon mec ! En bagnole ! Sans wifi, sans lave vaisselle, mais avec des mouches ! Le gîte -2 épis ! J’ai dormi entre le compteur électrique et la cuve de fioul. Le rêve …

Il est où le bonheur, il est oùùùùùù ? Il est oùùùùù ? Il est où le bonheur il est où ? Il est là 😉

Allez, toi aussi, raconte-moi tes vacances de dingue au camping des flots bleus que je rêve un peu. Qui sait j’irai peut-être l’année prochaine avec mes 4 gosses + le papa !

 

Catégories : Vie quotidienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.