Le désencombrement pour les seniors

Publié par Nadia le

Quand j’ai commencé ma mission de consultante en désencombrement, je pensais n’avoir que des demandes de jeunes mères de familles débordées. En gros, je croyais que la terre entière était composée de gens comme moi. Je n’imaginais pas que les retraités seraient aussi très emballés par la méthode, pour les raisons que je vais vous exposer.

Grands parents avec leurs petits enfants

 1/ Ne pas laisser la tâche à ses enfants

Vouloir désencombrer sa vie est vraiment un long chemin, parfois même très long, puisqu’il peut demander des dizaines d’années avant d’être mis en œuvre !

C’est donc naturellement que les seniors en arrivent à vouloir alléger leur maison pour libérer leur esprit, car les années leur ont souvent apporté de la sagesse. (Mais si, mais si ! Les vieux cons ça n’existe pas, c’est juste des jeunes cons qui ont pris un coup de vieux !)

En vidant leur maison de l’inutile, ils font ainsi un très beau cadeau à leurs enfants. En effet, j’ai entendu à plusieurs reprises des personnes âgées (intelligentes) dire que pour rien au monde elles ne souhaitaient, après leur décès, transmettre cette tâche ingrate à leurs enfants.

Il est vrai que cela soulève un sujet très épineux et dont on parle peu dans notre société : celui de la mort. La fin. Le ciel. Après moi, le déluge. De bordel, surtout. Et de peine aussi, soyons honnêtes.

On connaît tous des maisons de parents ou grands-parents archi encombrées de bibelots en tout genre, de malles remplies à ras bord, de vêtements ayant appartenu à des disparus, demeurés intacts dans les penderies. Que de meubles encombrants hors du temps, entassés dans des remises et rongés par les termites !

Car oui, ne pas vouloir envisager l’inéluctable revient à laisser cette tâche ingrate à ses enfants. Et ainsi alourdir leur peine. Avoir à se débarrasser des lettres d’amour de ses parents, des livres, habits, photos de leur jeunesse, est une mission très difficile.

Bienheureux les enfants aux parents prévoyants ! Vous pouvez leur dire merci, car ils ne font pas légion.

Des photos souvenirs à trier

Si l’idée vous titille, et que vous avez besoin d’aide dans cette tâche, consultez le descriptif de mes services et jetez-vous à l’eau ! Le désencombrement par la méthode KonMari est LA solution, j’en suis persuadée, et vous ?

2/ Les m² ça coûte cher !

Quand les enfants ont quitté le nuit depuis bien longtemps, est-il vraiment nécessaire de garder une grande maison ?

Certes, on les accueille de temps en temps avec les petits-enfants pendant les vacances, mais est-il vraiment o-bli-ga-toi-re d’entretenir tout cet espace (pour ne pas dire bordel) ? Et de régler les impôts, taxes, personnels pour l’entretenir ? C’est cher payé ! Pourquoi ne pas proposer une chambre dortoir pour les petits et les grands avec lits superposés ? La rigolade assurée ! Ou tout simplement, pourquoi ne pas leur payer l’hôtel deux fois par an ?

Si vraiment vous voulez garder la maison de famille, alors désencombrez le grenier, la cave, le garage, et faîtes une salle de jeux, de télé, de sport ou de loisirs créatifs. L’espace y sera bien mieux utilisé qu’en résidence pour araignées !

Je connais des personnes à la retraite qui ont décidé de vendre leur maison, de se prendre un petit appartement avec deux chambres, et de passer leur temps à voyager pour rendre visite à leurs enfants aux quatre coins du monde ! Le squattage des vieux chez les jeunes, quel beau principe ! Rendons à nos parents ce qu’il nous ont offert pendant des années !

En vendant une grande maison pour en prendre une plus petite, les personnes à la retraite peuvent ainsi investir l’argent récolté dans un beau projet : un camping car, un tour du monde, ou bien en donner un peu à leur descendance adorée 😉

Et bien sûr, une nouvelle fois, pas de réduction de l’espace sans désencombrement ! Alors on se déleste du superflu (en gros 80 % de ce qu’on garde qui ne sert jamais …) et on donne tout aux bonnes œuvres ça fera des heureux. On peut aussi vendre des objets sur leboncoin ou des vêtements sur vinted si on préfère.

3/ A bas le ménage !

Je connaissais une vieille dame dans mon enfance qui ne jetait rien et collectionnait tout : gommes, poules, assiettes, coquetiers, vieilles marmites, j’en passe et des plus moches. Que de temps passé à épousseter tout ce fatras, à nettoyer les vitrines, avec à chaque fois le risque de briser quelque chose. Certes, ça lui apportait un peu de joie, mais aussi beaucoup de contraintes. Elle le reconnaissait d’ailleurs bien volontiers. Surtout quand ses articulations n’ont plus été de première jeunesse.

Ce qui est certain, c’est que moins on a de choses, moins on passe de temps à ranger et à nettoyer !

Ma voisine de 83 ans (Monique pour ne pas la citer), entretient toute seule sa maison de 120 m² sur 3 niveaux. Certes, elle reste en forme, mais je préférerais la voir faire sa gym plutôt que laver ses vitres.

Vous allez me dire, mais comment faire quand on aime se remémorer nos souvenirs ? Revoir un cadeau offert il y a longtemps ? La solution est simple : le prendre en photo ! Pourquoi ne pas faire un poster de tous ses coquetiers et l’accrocher dans son armoire/sa chambre (ses toilettes ?). Prendre des photos de sa collection de camions de pompiers et la mettre en valeur au-dessus de la cheminée ? Pas de poussière, pas de vitrine, le bonheur ! Et les camions, au feu ! Les pompiers ! Je m’égare …

De toute façon, il faut être honnête, la plupart des choses qui encombrent nos maisons ne sont pas exposées. Elles moisissent gentiment dans des armoires ou des cartons au grenier et à la cave (pour les plus jeunes : dans le garage des parents …). Si ces situations vous parlent, n’ayez pas honte, vous n’êtes pas seuls ! Alors donnez ! Jetez ! Balancez ! Vous allez voir, on y prend goût !

4/ On conserve son jardin secret

Quand j’ai moi-même désencombré ma maison avec la méthode KonMari, est arrivé le moment de trier les « Objets sentimentaux ». Et là, un énorme dilemme s’est présenté. J’avais devant moi ma collection de 8 journaux intimes, regroupant toute ma vie depuis l’âge de 9 ans jusqu’à aujourd’hui.

La vie devant soi, tout reste à écrire !

Je tenais beaucoup à ces carnets et les avais relus quelquefois dans des moments de doute. Néanmoins, ils contenaient également ma part sombre, mes secrets intimes et tout ce que je n’aurais JAMAIS voulu partager avec personne (je vous laisse imaginer tout seuls toutes les possibilités).

Une réflexion très drôle m’est venue alors que je les examinais : si demain je venais à me faire renverser par un bus, est-ce que j’aurais envie que mon conjoint/ma mère/mes enfants tombent dessus ?(ne me demandez pas pourquoi le bus plutôt que l’AVC, je trouve ça plus original !)

Ni une ni deux, je les ai saisis, suis descendue en courant à la poubelle de recyclage, et les ai mis tout au fond du conteneur. J’ai attendu patiemment les éboueurs pendant 3 jours, non sans une certaine émotion. Quand je suis rentrée ce soir-là, c’était fini. Ils avaient emporté mes secrets et je restais avec mes souvenirs. Quel soulagement !

Aujourd’hui je n’ai plus besoin de lire tout ça pour m’en rappeler. D’autant que je suis d’un caractère optimiste, je n’ai pas envie de relire de choses tristes. Et les choses que j’ai oubliées, c’est qu’elles n’étaient pas importantes !

Si vous êtes convaincu pour vous, à la retraite, que désencombrer votre maison pourrait vous apporter une meilleure qualité de vie, alors foncez, seul, ou grâce à mes services ! Si vous êtes convaincu que c’est ce qu’il faut pour vos parents car leur maison est un véritable capharnaüm, faîtes-leur lire l’article subrepticement entre la poire et le fromage, on ne sait jamais 😉 Et bon courage … c’est difficile de convaincre quelqu’un !

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.