fbpx

Comment le rangement de Marie Kondo a changé ma vie

Publié par Nadia le

Marie Kondo et Nadia Alami
Marie Kondo et moi
PS : Ce n’est pas celle qu’on croit qui portait des talons …

Londres. Un froid matin d’avril. Je vais enfin rencontrer la papesse du rangement et du désencombrement de la maison : Marie Kondo. Celle qui a été élue dans les 100 femmes les plus influentes au monde, aux côtés d’Oprah Winfrey et de Michelle Obama. J’ai dépensé un pognon fou pour être là. Le moment est enfin arrivé. Dans un hôtel luxueux, je viens assister à son séminaire de formation pour devenir Coach Certifiée en désencombrement. Tout un programme pour tordre le coup au bordel (chez moi et chez les autres) !

J’y ai beaucoup réfléchi. Après avoir passé 5 mois à désencombrer et ranger ma propre maison du sol au plafond, je voudrais dire au monde entier combien le désencombrement a changé ma vie.

À ce moment-là, j’ai déjà le projet d’aider chaque personne à ressentir tous les bienfaits que j’ai moi-même expérimentés grâce à la Méthode KonMari.

Marie Kondo : la rencontre qui a changé ma vie

J’ai la nausée. Non, non, ce n’est pas le stress de la rencontrer (quoique). C’est parce que je suis enceinte ! J’en suis encore au premier trimestre. Tu sais, cette période où on ne te cède pas encore la place dans les transports, parce que « ça ne se voit pas ». Alors que chaque effluve, qu’elle soit fleurie ou transpirante, arrive à tes narines comme un challenge … est-ce que je vais y arriver sans défaillir ?

Intérieurement, je prie pour que la salle de séminaire ne sente ni le parfum enivrant, ni la menthe, ni le steak haché. Malheureusement, quand je suis enceinte, « Chanel n°5 » ou « entrecôte grillée », même combat. Ça me fait gerber (pardon).

Ça y est, elle arrive. Elle est magnifique, comme dans les vidéos. On dirait une poupée. Ou une fée. Elle n’a pas d’ailes mais je les imagine aisément. De toute façon, elle doit bien avoir un pouvoir magique pour déplacer tant de monde, des quatre coins de la planète, pour l’écouter parler (en japonais en plus !).

Marie Kondo vante ses mérites en rangement dans une série sur Netflix
Le programme de Netflix Does it spark joy ? Tidying up (Est-ce que ça apporte de la joie ? Ranger)

Parce qu’à cette époque, elle n’est pas encore passée dans sa série à succès sur Netflix, et n’a pas encore appris l’anglais. Elle ne parle que japonais, c’est à prendre ou à laisser. Pour moi ça tombe bien, j’adore cette langue. Ça me rappelle ma jeunesse et le stage universitaire que j’avais entrepris à l’Université de Tokyo il y a 20 ans maintenant.

Bon, heureusement, elle a une traductrice anglaise à l’accent facile à comprendre (ouf, parce que ça va durer 4 jours). Et ça tombe bien , j’adore aussi l’anglais ! Je me régale. Je suis au paradis. J’espère juste que le paradis sera moins cher. Sinon on n’y sera pas très nombreux.

J’espère aussi qu’il ne sentira pas le steak haché.

La formation de Coach en rangement Marie Kondo, (ou Méthode KonMari)

Enfin, le séminaire va commencer ! Nous allons être formées à devenir Coach pour accompagner d’autres personnes dans le désencombrement de leur maison (et de leur vie).

Je suis là en terrain conquis. J’ai déjà lu plusieurs fois chacun des livres de Marie Kondo, dont La magie du rangement, le premier livre qu’elle ait écrit. Si tu ne l’as pas encore dans ta bibliothèque, tu peux te le procurer ici. (il s’agit d’un lien d’affiliation, je toucherai une -très- petite commission)

La magie du rangement de Marie Kondo. Son premier livre.

Mon préféré, c’est tout de même son deuxième : Ranger, l’étincelle du bonheur. Tu peux te le procurer en cliquant sur ce lien (il s’agit d’un lien d’affiliation, je toucherai une -très- petite commission). C’est grâce à ce livre que j’ai pu faire toute seule mon grand désencombrement. Je passerai sur le fait que ça n’a pas été une mince affaire, j’en ai déjà parlé dans un autre article.

Ranger : l'étincelle du bonheur. Le rangement de Marie Kondo en détails et illustrations
I love you petit livre, tu as changé ma vie !

De ce fait, le séminaire a été une grosse piqûre de rappel sur tous les principes du rangement de Marie Kondo. Il a aussi été révélateur de la très grosse machine à cash qui tournait autour de la frêle jeune femme.

Ce que j’ai appris au séminaire KonMari

  • Le respect de la maison et de la cliente chez qui on va se rendre (très important de ne pas juger quand parfois on arrive dans des maisons très encombrées et sales)
  • La méthode de désencombrement par catégories d’objets
  • Comment diffuser la joie grâce au rangement et apprendre à vivre entouré·e des choses qui nous apportent de la joie
  • L’obligation de faire des compte-rendus précis à la machine Marie Kondo après chaque session de désencombrement chez un·e client·e (aïe, c’est là que ça a coincé pour moi)
  • Et bien sûr, les royalties à payer pour pouvoir utiliser la marque KonMari ! (ouille, c’est là que ça a recoincé pour moi)

Et bien c’était très intéressant, tant en apprentissage de l’anglais, que des coutumes japonaises très différentes des nôtres. Par exemple, Marie Kondo suggère de s’agenouiller au sol au milieu du salon, de fermer les yeux, et de remercier la maison de notre hôte pour son accueil et sa bienveillance.

C’est quand même très japonais ce truc. Je ne me vois pas trop faire ça chez mes clientes, d’autant que chez certaines, c’est tellement encombré, que ça peut parfois être un peu cra cra.

Ce séminaire m’a vue repartir les yeux pétillants, pleine de joie d’embrasser ma nouvelle carrière de Coach en Rangement, et persuadée que j’étais au même endroit. Je ne savais pas qu’encore plein de belles choses m’attendaient !

Non, le rangement de Marie Kondo n’est pas pour les mémères à chats

Une mémère à chats très sympathique nommée Bernadette
Bernadette, mémère à chats très sympathique

Aujourd’hui, tout le monde (ou presque) connaît Marie Kondo et sa méthode KonMari. Pour faire court, c’est une méthode de désencombrement de la maison et de toutes ses possessions avec un principe fondateur. Celui de vivre entouré·e des choses qui nous apportent de la joie. On pourrait résumer la méthode uniquement à ça.

On choisit (avec conscience) ce que l’on veut garder.
C’est tout de même bien plus fort que de choisir ce que l’on va jeter.

Ce grand déballage s’apparente donc à du développement personnel plus qu’à une corvée de tâches ménagères. C’est d’ailleurs le profil des personnes que j’ai accompagnées en coaching ces dernières années. Aucune mémère à chats, juré craché ! Plutôt des adeptes de la méditation et de l’amélioration de soi.

Tiens, au fait, je me suis mise au yoga. Je sais, ça n’a rien à voir avec la choucroute mais je voulais partager l’info. En plus, j’arrive à faire des positions super chouettes. Tu connais la chandelle ?

Les bénéfices insoupçonnés du rangement de Marie Kondo sur ma vie entière

En désencombrant moi-même ma maison, j’imaginais bien la transformer en un lieu accueillant et aéré. Mais rien de plus. Je me rends compte que je n’étais pas encore prête à laisser entrer dans ma vie tous les bénéfices de la méthode de rangement de Marie Kondo. Toutes les pépites qui me sont arrivées par la suite ne sont pas dues hasard. Tout ça, c’est grâce à ma petite Fée nipponne (et un peu à moi quand même, rendons à Nadia ce qui appartient à Nadia. Pardon César).

Voici les bénéfices retirés :

  • Réduction de mes dépenses et augmentation considérable de mon épargne (yahooooo)
  • Gain de temps sur le rangement, le ménage, l’organisation de ma vie quotidienne et familiale (plus de perte de temps le matin à me dire que je n’ai rien à me mettre … alors que mon armoire débordait)
  • Amélioration de mon moral qui, il faut l’avouer, au démarrage de l’aventure, était situé dans mes chaussettes
  • Satisfaction du travail accompli au fur et à mesure de l’ascension de la montagne de bordel. Et je l’ai vaincue ! Drapeau blanc planté tout en haut de la pile de choses inutiles et en double 🙂
  • Bouffée d’air intérieure. De l’air dans ma maison et dans ma tête (le plus important). Cet espace regagné chez moi et en moi m’a ouvert des horizons insoupçonnés et délicieux.

Trier ses objets, c’est ranger sa vie

Voici ma vision des choses : trier ses possessions est bien plus puissant qu’organiser ses tiroirs. En effet, trier ses objets, c’est ranger sa vie.

Faire des choix en conscience, c’est s’affranchir.
Se libérer des obligations, des mauvaises habitudes, des programmations, des peurs, des échecs et des contraintes.
C’est ouvrir son cœur au changement et laisser entrer ce qui nous fait vibrer.

Non, je n’ai pas fumé la moquette.

J’ai eu des effets secondaires du rangement de Marie Kondo. C’est bon pour la santé et le moral, pourquoi s’en priver ? (c’est surtout bien plus facile à trouver que de la moquette qui se fume …)

J’ai envoyé valser tous mes mauvais souvenirs, j’ai dit merde aux enclumes dans mes valises, et bonjour à l’air frais dans mon cœur et mon esprit.

Une femme qui saute en l'air en brisant ses chaînes. La liberté retrouvée suite au désencombrement de sa maison
J’adore cette image, je la trouve cucul la praline

Mais non, j’insiste, je n’ai pas fumé la moquette.

Dorénavant je respecte chaque recoin de mon habitation, et je remercie les lieux de m’accueillir avec tant de chaleur.

Aux choses qui m’accompagnent depuis toutes ces années : merci de m’apporter autant de joie et de me rappeler de si bons souvenirs. Parce que, bien sûr, tout ce qui m’en rappelait de mauvais est parti aux oubliettes.

À mes enfants que j’adore, je dis la même chose : merci d’apporter à ma vie tant d’émerveillement, de câlins, et de cris (parfois j’ai l’oreille droite qui siffle, promis juré). En même temps, je ne peux pas trop leur en demander. Ce n’est sûrement pas évident de vivre avec une mère qui range les culottes en dégradé de couleurs.

Ce que j’ai entrepris depuis le désencombrement de ma maison avec la méthode KonMari

Je sais que j’en ai déjà parlé, mais récemment, j’ai REdécouvert le yoga. Je dis ‘re’ parce que j’avais déjà essayé deux fois par le passé et j’avais trouvé ça très très chiant. Cette fois-ci a été la bonne. J’en conclus donc que je suis devenue assez chiante pour enfin l’apprécier. Ou alors assez mature. La deuxième option est celle que je préfère garder en tête, même si je doute souvent de souscrire plutôt à la première.

Une posture d'équilibre en yoga. Le rangement de Marie Kondo m'a libéré du temps pour faire du yoga
Les doigts dans le nez !

Aussi, j’ai des occupations qui font chanter mon cœur. Tout d’abord, comme je me suis libéré pas mal de temps pour moi, j’ai pu renouer avec ma passion de l’écriture à travers mon blog. C’est un grand plaisir pour moi. Je garde aussi en tête le projet d’écrire un livre un jour mais chuuut, c’est encore trop tôt pour en parler. (oui, je sais, j’en ai parlé …)

Ensuite, j’ai créé mon entreprise de coaching à domicile, pour accompagner les personnes dans le désencombrement de leur maison. Pour la petite info, je ne suis pas devenue coach certifiée KonMari comme je le souhaitais au départ. Ceci afin de garder ma liberté de procéder. Il fallait respecter certains critères imposés à la lettre, et moi ce n’est pas mon truc.

Pour être pleinement transparente, je trouve aussi les royalties beaucoup trop chères. Avec sa méthode de rangement, Marie Kondo a monté un empire que je salue, mais auquel j’ai déjà largement contribué en achetant ses livres et en suivant sa formation à Londres.

Monsieur covid étant passé par là, et les coachings à domicile étant devenus impossibles, je propose désormais un programme de désencombrement en ligne en toute autonomie grâce à des modules vidéos. Tous les renseignements sont ici. Cette avancée dans mon offre de service me permet de passer un second cap, celui du business en ligne. Encore une aventure extraordinaire que je vis comme une chance d’apprendre toujours plus et de toucher plus de gens à travers la francophonie.

J’ai également rencontré des personnes inspirantes avec qui partager ma passion de l’ordre dans tous les sens du terme. Notamment, je suis intervenue dans le Podcast de Christine Lewicki, l’auteure de J’arrête de râler aux 300 000 livres vendus. J’y partage l’intérêt de se dégager du temps pour des projets passionnants ou inavouables, grâce au désencombrement. Pour écouter le podcast c’est ici.

Le podcast qui traite du rangement de Marie Kondo et comment ça m'a libéré du temps

J’ai créé un Cercle de réflexion et d’entraide à la prise de décision pour des femmes entrepreneures ou en réflexion sur un changement de vie. C’est un groupe passionnant dans lequel je trouve de l’écoute, du réconfort, et beaucoup de bienveillance. Des Wonder Women extraordinaires ! Si tu veux savoir comment je les ai rencontrées, je t’invite à lire mon article sur La Retraite Wake Up !, le stage de développement personnel que j’ai suivi en juin 2018.

Enfin, j’ai trouvé ma mission de vie. Par le désencombrement, je veux aider un maximum de personnes, et les femmes en particulier, à se dégager du temps, rien que pour elles.
Pour se remettre au centre de leur vie et oser entreprendre des projets passionnants ou inavouables.

J’ai 2 cadeaux pour toi 🙂

Si tu le souhaites, je te propose de recevoir la vidéo privée de mes 10 conseils rangement à mettre en place dès demain pour te libérer du temps au quotidien. Tu pourras y accéder en cliquant ici.

Ensuite, je te propose de suivre mon séminaire en ligne d’1 h sur les 5 bénéfices insoupçonnés du désencombrement. Tu le sais maintenant, ça a changé ma vie, alors pourquoi pas toi ? L’accès est ici.

D’autres articles sur le sujet :
Désencombrer ses sous-vêtements grâce à la méthode KonMari (méthode en texte et vidéo)
Les livres de Marie Kondo pour expérimenter la magie du rangement.
Comment le désencombrement de la maison pour les seniors peut augmenter le pouvoir d’achat (de manière non négligeable).
Ranger sa cave ou son grenier pour se libérer de l’espace et dire adieu à ce qui ne sert à rien.

Catégories : Rangement

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.